JOURNAL > En savoir plus

Journal

Jeudi 21 janvier 2016 ~ Un atelier d’écriture créative gratuit

Mes ateliers d’écriture créative voyagent ! De bibliothèques, en école, de maisons de retraite en salon de thé, de galeries d’art en imaginaire, là où s’enracinent les rêves !

Profitez de cours d’écriture d’initiation gratuits :
Samedi 13 février de 15 h à 17 h au Carreau de Cergy (RER Cergy-Préfecture), un atelier d’écriture organisé par le Labo des Histoires Val-d’Oise autour d’une exposition photographique gratuite « Sommes-nous ? »
Quand on est ainsi pris par le songe, on a l’impression d’habiter une image, Gaston Bachelard

Nous irons à rebours de cette citation et voyagerons de l’image au songe éveillé. Nous ferons onduler les mots, résonner les échos, opérer les glissements dans l’espace entre les mots, entre la brume, les filaments de lumière, le secret des lignes, à l’ombre des paupières... nous tenterons de regarder l’invisible.

Jeux de collages et de métaphores nous donneront l’élan pour faire émerger des textes poétiques ou narratifs selon la sensibilité de chacun.

Les accidents de plume, les superpositions de mots et la force de l’image sauront faire appel à l’imaginaire de tous quel que soit leur âge, quelle que soit leur expérience d’écriture.

Renseignements et inscriptions : lecarreau@ville-cergy.fr

A très bientôt,

Mathilde

Libératrice d'expression

Mercredi 20 janvier 2016 ~ Un atelier d’écriture autour du thé

Samedi 27 février de 14 h à 16 h au Monde d’Aurore, salon de thé à Esbly.

Réunion à l’heure du thé... Imagination à laisser infuser pour créer des textes qui brisent les codes, des textes qui osent ! Laissez-vous guider par la voix théifiée de Mathilde pour approcher du secret des rêves après avoir plongé dans leur sève et aspiré leur vapeur.

Des contraintes d’écriture ludiques qui libèrent l’imaginaire. Une ambiance conviviale et chaleureuse au cœur du Monde d’Aurore ! Ouvert à tous ceux qui écrivent en secret, rêvent d’écrire ou disent ne « pas savoir écrire » parce que vos mots vont fuser et vous surprendre !

Quand on est ainsi pris par le songe, on a l’impression d’habiter une image, Gaston Bachelard

Participation : 10 €
Adresse : Le monde d’Aurore, 40 rue du Général Leclerc, 77450 Esbly (face à la gare)
Renseignements et inscriptions : lemondedaurore@live.fr

A très bientôt,

Mathilde

Libératrice d'expression

Mardi 25 août 2015 ~ Rentrée imminente pour les ateliers d'écriture littéraire à Paris

Sur ce site, vous découvrirez tous les renseignements sur les cours d'écriture réguliers, les stages d'écriture et l'atelier d'écriture créative à distance.

Sur la page Facebook, vous pourrez vous promener au détour d'une citation, à la rencontre d'un livre ou tenter les ateliers d'écriture virtuels que je propose et bénéficier d'un conseil littéraire pour les plus audacieux qui participent.

Si vous souhaitez prolonger la découverte de mon univers à travers les avis des participants des années précédentes, je vous invite à les lire sur CoursAvenue.

A très bientôt,

Mathilde

Libératrice d'expression

Lundi 24 août 2015 ~ Rentrée imminente pour les ateliers d'écriture créative à Paris

Les inscriptions sont ouvertes ! Vous pouvez découvrir les programmes et conditions sur le site.

Mais en attendant la rentrée, sur la page Facebook de La Rémanence des mots, venez découvrir des ateliers d'écriture virtuels auxquels vous pouvez participer (publiquement ou en message privé) et recevoir en retour mes conseils littéraires individualisés.

La page Facebook vit et des citations ou conseils de lecture, des extraits de textes des participants de l'an dernier viendront rythmer votre quotidien jusqu'à la rentrée.

Hâte de vous lire !

Mathilde

Libératrice d'expression

Mercredi 20 mai 2015 ~ Concours de nouvelles pour les moins de 30 ans

Les ateliers d'écriture créative La Rémanence des mots soutiennent l'initiative de Souffle court éditions qui organise le concours "Littérature et musique" pour les auteurs francophones de moins de 30 ans.

Pour participer, il suffit :
* D'avoir moins de trente ans au 1er janvier 2015.
* De s'inspirer d'un morceau de musique (sans chant) en joignant le lien ("youtube" par exemple) du morceau choisi
* D'intégrer un personnage au nom de Gabriel dans le texte
* D'envoyer (avant le 15 juillet 2015) un texte de 8000 à 15000 caractères avec le lien à atelier@soufflecourt.com

Les meilleurs textes seront sélectionnés pour une publication à compte d'éditeur dans un ouvrage collectif.
Les lauréats signeront un contrat d'édition et recevront gracieusement des exemplaires "auteurs".
Toutes les nouvelles du recueil seront ensuite mises en scène dans un spectacle mêlant littérature, musique, danse et théâtre organisé par des élèves du conservatoire régional Gabriel Pierné de Metz, en présence des auteurs sélectionnés.

Enfin, le Prix « Littérature et musique » sera décerné à l'auteur d'un texte choisi parmi la sélection. L'année suivante, cette nouvelle deviendra un support à un prix de composition musicale.

Les plus de trente ans peuvent participer au concours "Renaissance" !

Renseignements sur la page Facebook et le site officiel.

Mardi 19 mai 2015 ~ De l’écriture créative aux planches : « Scoop » à Paris

Marie-Lydie, participante aux ateliers d'écriture créative La Rémanence des mots présente une pièce dans laquelle elle joue à Paris :

Les cours de théâtre Philippe de Gilbert ont l’honneur de vous présenter « Le Scoop », une intrigue journalistique écrite par Marc Fayet auteur et metteur en scène de « Jacques a dit », « L’Un dans l’Autre » et « Des gens intelligents », récompensé du Molière 2015. Cette pièce de théâtre se déroule dans un rythme emprunté au cinéma, ce qui lui donne une belle fluidité, servant agréablement l’intrigue. Un scoop attendu, finalement imprévu, au fil d’une heure vingt de théâtre où le spectateur est transporté dans les coulisses des médias où l’hypocrisie dissimulée va bon train. De l’intelligence et du raffinement, un humour subtil, un beau moment théâtral en perspective...

Dates : 30 mai et 11 juin 2015
Lieu : Théâtre Le Laurette - 36 rue Bichat - 75010 Paris
Tarif : 10 €
Réservation : 07 51 62 45 50

Samedi 21 mars 2015 ~ Deux stages d'écriture à Paris 13e

Pour tenter l'expérience de l'écriture créative intensive en groupe, je vous invite à participer à deux week-ends d'écriture à Paris.

1/ Le 25 et le 26 avril « Sur les planches - Ecriture théâtrale et théâtre » (Autour du bruissement de la ville)

Le samedi, nous travaillerons l'écriture avec une intention théâtrale. Nous puiserons dans la ville toute la matière possible à l'oralité, le mouvement et le bruit. Nous traduirons ainsi tous ces effets dans l'espace scénique le lendemain grâce au professionnalisme de la comédienne, Aurélie Ruby.

Nous aboutirons à un texte choral dont nous réaliserons une mise en scène. Nous terminerons donc la dernière journée par une petite représentation au Théâtre Gildas (Tolbiac).

2/ Le 30 et le 31 mai « L'encre et le soi - Ecritures de l'intime »

Nous consacrerons deux jours à explorer les écritures de l'intime et de l'autobiographie en convoquant des images, dialoguant avec de grands auteurs et nous relions au passé. Dans une atmosphère intimiste et bienveillante, les voix se répondront et s'écouteront pour former des textes fragmentaires.

Evidemment, tous les ateliers d'écriture littéraire auront lieu dans un environnement propice à l'écriture, au dialogue et à la bonne humeur.

Tous les renseignements sont dans la rubrique Week-ends.

Dimanche 7 septembre 2014 ~ Rentrée des ateliers d'écriture, correspondance et résonance

La rentrée est imminente ! Claviers, crayons et stylos sont conviés aux ateliers d'écriture de découverte gratuits à Paris. Les inscriptions seront ouvertes jusqu’au 30 septembre (dans la limite des places disponibles).

La Rémanence des mots s’expose et dévoile les instants d’écriture des participants aux ateliers d'écriture mais aussi leurs coups de foudre ou leurs orages dans un Journal participatif mensuel, Correspondance et résonance. Espace d’expression et de réflexion, Correspondance et résonance vous offre l’occasion d’entrer en écriture à travers la lecture. Cette première édition porte l’empreinte des ateliers La Rémanence des mots et la trace du passage des participants-écrivant. Terreau inspirateur, la vocation de ces textes est de faire écho aux cours, les accompagner et ouvrir au dialogue. Le dialogue mystérieux des mots qui sont énergie, incarnation et transmission. Pour inaugurer cet exemplaire, le miroir des ateliers nous conduira à la rencontre d’un texte de participant : Le trio de Sophie M., de la session précédente. Les souvenirs d’un livre suédois d’anticipation hanteront ces pages. Puis, nous nous promènerons du côté des arts pour croiser un plasticien qui rend hommage aux lettres.

Quelques jeux d’écriture rythmeront votre lecture et nous ponctuerons notre traversée par une présentation des ateliers qui font leur rentrée. Belle aventure à tous !

Pour obtenir un exemplaire, demandez à remanencedesmots@gmail.com

Dimanche 7 septembre 2014 ~ Morceaux choisis d'exercices littéraires

Bonne lecture !

Extrait n°1
Elle songe, enfant gracile aux blessures béantes, aux aptitudes exigées par l'école. Docile, ah ça oui ! Mais elle manque cruellement d'espace de liberté. Parfois, elle observe le monde, gagnée par l'hébétude. Absurde ! se dit-elle. Pourquoi accepter les contraintes imposées alors que la vie est pleine d'aventures ! Noyée dans ses pensées, Emilie réalise qu'elle est au milieu de la rue... seule et perdue. Elle ne retrouve plus son chemin. Avec personne pour lui porter assistance. Même pas cette charmante petite infirmière. Soudain, son regard se porte sur une silhouette au loin qui danse en cadence avec le train.

Marie

Extrait n°2
Délinquessence (mot valise : délinquance, déliquescence, essence) : définition
> Adolescence dont l'existence délictuelle perd de son essence et sombre dans la décadence jusqu'à sa désagrégation.

Dominique

Extrait n°3
Cette terre dont on parle tant. Je n'en ai aucun souvenir. A se demander si j'y suis vraiment née. Peut-être suis-je un pur produit de ciment, fabriqué directement avec un corps de six ans ?

Hélène

Extrait n°4
Mes premiers souvenirs d'enfance remontent à l'âge de six ans. C'est l'âge que j'avais lorsque nous sommes arrivés sur la Lune. Mais, aucun souvenir de la Terre.

Alors que j'allais avoir six ans, il ne laissait guère que sa vision de l'ancien monde en partage : quelques effets aussi impersonnels qu'un sonoinducteur par projection d'ondes alpha, ou un digiteur de crédit. Bref, rien de personnel.

Moi, je voulais voyager jusqu'à Pallos, au centre de la ceinture d'astéroïdes ou au moins jusqu'à Mars, histoire de goûter à la pesanteur. Mais je continuais à étudier le passé de notre planète d'origine tout en travaillant à la mine de la mer tranquillité. J'aurais pu faire au moins un voyage extra-lumière en classe découverte, mais il n'avait pas assez d'argent. Je me suis cependant vite rendu compte qu'il n'était pas aussi pauvre qu'il voulait le faire croire.

Désormais, j'habite près de la mer de la tranquillité avec mon père. J'y étudie. J'y travaille. Et c'est tout. C'est d'un ennui.

Vincent P.

Extrait n°5
La défaite est si certaine qu'aucune circonstance extérieure n'y peut plus rien. Au fond de son tiroir de bureau se trouve la seule et unique issue : un revolver. Il était évident qu'il ne pouvait échapper à cette mort, malgré son irrésistible instinct de survie. Le tourbillon du suiccide avait eu raison de lui, et personne, ni famille ni amis, n'avait vu ou voulu voir les multiples symptômes décelables depuis si longtemps. Personne ne l'avait aperçu dans ce brouillard épais. Son corps avait laissé place à une vague silhouette indistincte. Ils étaient alors réunis à jamais, unis dans la défaite.

Alex

Extrait n°6
C'est un arrosoir d'idées confuses sensées. Comment en sortir ? Comment cesser ce déversement continu de la pensée destiné à pourrir l'existence ? Les idées fusent dans tous les sens comme se télescopent les flux de passants dans les rues parisiennes aux heures de pointe. L'ingestion des médicaments somme le décompte avant la fin de ce tumulte mental. Pourquoi l'arrosoir ne s'est-il jamais vidé de son poison ?

Alex

Extrait n°7
Le mauvais sommeil de ma nuit se brise sur la chute des reins des femmes sauvages
De leur jeunesse partagée dans une chambre, il ne reste plus que des cendres éparpillées
J'attends que le grésillement sourd de la télé me réveille. Il est tard, j'ai froid.
Vincent D.

Extrait n°8
Ecrire pour ne pas moisir. Ecrire pour ne pas mourir. Ecrire pour m'unir au passé. Je cours après mon écriture dans un Paris inanimé, à la recherche de l'inspiration créatrice. Je fabrique une cage de mots pourrissants pour expier les larmes de l'enfance. J'écris et grave sur ma peau les souvenirs de misère, de blessure et de haine. Il est 13 heures et, pourtant, les ténèbres agitent les murs de la salle de cours où l'ombre de la classe s'applique à l'écriture. Sans un bruit. Frénétiquement. Quitter Paris ? Rejoindre les entrailles du passé ? Non. Je me résigne et poursuis docilement les rêves de mes parents : médecine, spécialité, famille, respect, réussite. Mais le poison est là. Il s'insinue dans les interstices de mes veines. A jamais.

Lundi 18 août 2014 ~ Extraits d'atelier d'écriture de Paris, 2013-2014

Autour de Raymond Carver, hommage à un autre Raymond…

Version bordélique
En sortant de ce magasin, on était complétement bourrés. Quelle heure il était ? J'en savais foutrement rien et je m'en cognais. Tout ce que je savais, c'est que j'étais pas bien frais. J'ai glissé et paf, dans le caniveau. Comment nous sommes rentrés ? La voiture ? Elle était où déjà celle-là? Ah oui, l'alcool. Ca oui, l'alcool, on l'a bien descendu. Il a voulu conduire mais là, j'ai dit que c'était abusé. Alors je me suis assis sur le capot et, lui, il était tout vautré sur le volant. Je suis quand même rentré dans l'habitacle pour voir s'il dormait pas. Une odeur nauséabonde d'alcool se dégageait de sa bouche. C'était horrible. Il avait la clef. Sans blague. Il l'introduisit dans le trou et on a démarré. Miracle. Sur le chemin du retour, tu devineras jamais. On a roulé sur des escargots. Oui, des escargots mon ami.

Version empathique
Les pauvres, je les ai vus sortir titubant de ce magasin d'alcool. Il était tard. A cette heure-ci, ils auraient dû se rentrer tranquillement chez eux, se préparer une bonne tisane et aller au lit. Mais là, ils se dirigeaient tels deux fantômes perdus vers leur véhicule. Quel malheur ! Je sentais une détresse émerger de leur solitude alcoolique. L'un prit le volant. Et l'autre le regardait agir patiemment. Ils essayaient de capter sans succès des signaux pour décider quoi faire ensuite. Ils finirent par démarrer la carcasse motorisée. Celle-ci avançait fort heureusement de manière lente dans le but d'éviter au maximum le risque d'accident. J'espère qu'il ne leur est rien arrivé. Paix à leurs âmes.

Vincent D.

A la manière d'exercice de style, vous aussi, racontez la même histoire mais faites-en un tout autre récit en affirmant un autre style !

Vendredi 15 août 2014 ~ Extrait « Le trio » de Sophie

Bientôt la rentrée : les stylos quatre couleurs, le parfum d'automne, la fébrile attente du grand jour, la nostalgie des vacances récentes... Lors de l'atelier d'écriture, je vous fais le pari que vous ne raconterez pas vos vacances comme pour les compositions ou rédactions d'antan. Je vous promets plutôt un voyage étonnant et stimulant.

Pour patienter, voici un extrait de la nouvelle de Sophie :

Le trio

Il avait raison d’être inquiet. En effet, quelques jours plus tard, une réunion d’état major allemand se tenait dans le quartier général du camp. Thomas Weißman, en tant qu’officier, avait participé à son organisation. Il avait caché à tous qu’il était un « Malgré-nous » alsacien, et donc tous parlaient librement devant lui.
- Oui, nous allons bientôt perdre la guerre, tout le monde le sait maintenant. La Solution Finale est trop brutale, trop visible.
- Et elle demande beaucoup trop d’infrastructures à mettre en place : les convois de trains, la construction de camps, tous ces corps qu’il faut brûler. Les crématoriums ne sont pas assez performants. N’est-ce pas, Thomas Weißman ? et puis cela empeste vraiment.
- Sans parler de l’image déplorable que tout cela donne à notre beau pays. Ah, il en faudra des campagnes de propagande au niveau mondial pour redresser l’image de l’Allemagne.
- J’ai déjà pris des contacts avec les dirigeants Alliés. Ils sont d’accord avec nous sur le fond : il y a trop d’improductifs dans la chaîne économique. Une petite guerre de quelques dizaines de millions de morts tous les 20 ans, cela ne résout pas le problème.

Sophie

Jeudi 14 août 2014 ~ Extraits des travaux d'écriture des participants aux ateliers

En attendant la reprise des cours en septembre à Paris, l'écriture poursuit son voyage et vous invite à nous rejoindre, le temps d'un atelier pour stimuler votre imaginaire et développer votre créativité.

Miroir

Il fallait accepter cette nouvelle image que lui renvoyait son miroir. Son teint pâle se mêlait discrètement à cette nouvelle journée d’hiver, triste et sans soleil.
Elle n’aimait pas cette saison, il faisait froid et ses lèvres étaient gercées. Les feuillages verts des arbres avaient disparu et ces derniers étaient dépouillés de leur vive parure.
Elle voyait ses cheveux gris perdre leur éclat et repensait à ses belles coiffures d’autrefois, cheveux nattés ou cheveux au vent, couleur claire aux reflets d’or.
Ses yeux ne brillaient plus et la petite étincelle vacillait lentement et durablement dans la lassitude de ses jours. Elle devenait blême et les rides formées sur son visage creusaient ses joues sans appétit.
Jusqu’où irait cette dérision du temps qui passe, dans ce voyage sans retour, dans cette abnégation d’elle-même, sans protestation ?
Elle devint livide, elle se leva timidement et marcha d’un pas nonchalant jusqu’à la porte de sa chambre.

Chantal

Pour découvrir si, comme Chantal, vous pouvez prendre plaisir à écrire, vous surprendre et surprendre les autres, rejoignez-nous lors des séances de découverte gratuites :

* Mardi 9 septembre *
> Paris :18h30 à 20h30 - Fabrique onirique (atelier d'écriture créative de textes brefs)
> Paris : 20h30 à 22h30 - Chantier enchanté (atelier d'écriture littéraire de longue haleine)

* Mercredi 10 septembre *
> Paris :18h30 à 20h30 - Chantier enchanté
> Paris : 20h30 à 22h30 - Fabrique onirique

* Samedi 13 septembre *
> Nassandres (Eure) : 14h30 à 17h00 - Cabinet de curiosités (atelier de lecture et écriture critique)

* Samedi 20 septembre *
> Nassandres (proche de Bernay) : 14h30 à 17h00 - Laborêve (atelier d'écriture littéraire, découverte du style)

Lundi 11 août 2014 ~ 10 raisons de s'inscrire aux ateliers d'écriture !

Les 10 raisons de participer aux ateliers d'écriture conçus et encadrés par Mathilde, créatrice de la Rémanence des mots à Paris et dans l'Eure, à côté de Bernay :

1) Des séances d'écriture accessibles

* A Paris, les cours se déroulent dans le 13e, proches du 5e, 14e, 11e, 12e, Gentilly, Le Kremlin-Bicêtre, Villejuif, etc. : Place d'Italie, Tolbiac ou Olympiades. Les lignes de métro 7, 6, 5 facilitent le trajet. La proximité avec la Butte aux cailles va ainsi permettre d'ouvrir les exercices hors les murs.
* A Nassandres, la proximité avec la nationale simplifie l'accès. A seulement 17 minutes de Bernay et 13 minutes du Neubourg, les participants découvrent une maison dans un parc, entourée d'une forêt et de champs qui ouvrent l'horizon, motifs d'inspiration. Certaines séances auront lieu dans le jardin, à l'ombre du tilleul, au pied du noyer, au milieu des pommiers... au son des oiseaux !

2) Un cadre authentique et accueillant
*A Paris, je vous reçois dans une petite maison dans un écrin de verdure en contraste avec le relief urbain qui l'entoure. Un moment dépaysant !
*A Nassandres, à quelques minutes de Bernay et Le Neubourg, je vous accueille chez moi pour des séances de lecture et/ou écriture dans ma longère normande où les murs ont une histoire et les arbres nous parlent, bercés par le vent. Un moment de chaleur partagée.

3) Un moment intense partagé
L'écrit se lit et s'écoute. En groupe, on s'accorde un moment pour découvrir les respirations d'un texte, ses hésitations, son élan pour qu'un ailleurs se déploie dans la pièce. Chaque participant lit son texte sous l'écoute bienveillante de ses camarades. Une émotion est traduite et la matière est donnée au récit ou au poème. Chacun nous transmet sa musique, sa tonalité, son timbre oral et créatif. Puis les participants réagissent, rebondissent. Les seules critiques admises sont les critiques constructives qui peuvent révéler une tendance, un bégaiement de la langue, une déficience narrative ou un émoi extrême. Avancer en groupe apporte recul et stimulation.

4) L'animatrice d'atelier d'écriture : une énergie communicative

Que vous partagiez ce moment à Paris ou à Bernay, je cherche à vous mettre en appétit littéraire. Gourmande des mots, je transmets mes références, mes passions ou mes connaissances rédactionnelles avec générosité. Je m'appuie sur mon savoir. Créatrice de liens, j'écoute aussi mon intuition pour suivre la personnalité du groupe et participer à l'élaboration de son identité (un patchwork d'individualités). Je prépare des menus savoureux à l'aide d'ingrédients sélectionnés avec la précision d'un cuisinier. Ce sont ensuite les participants qui mêlent les saveurs, associent les parfums pour réaliser un véritable festin. Je n'hésite pas à jouer sur les contrastes et n'interdis pas la dissonance, les ruptures d'harmonie. Chaque séance d'écriture est bâtie à partir d'une thématique précise : un sujet, une technique à acquérir, un motif à expérimenter... A travers les exercices littéraires, je vous mets en condition pour trouver l'inspiration et maîtriser la portée de l'écrit tout en mesurant sa complexité. Je vous communique dynamisme et enthousiasme pour vous encourager et vous accompagner dans votre quête créative.

5) Un cadre, des contraintes... la liberté !
L'établissement d'un cadre est important pour que chacun s'investisse et avance dans le respect d'autrui :
- Assiduité
- Ponctualité
- Ecoute
- Partage
Les contraintes de temps, les règles, les intitulés d'exercice représentent la carcasse que vous allez remplir, envelopper et éduquer. A l'intérieur de cette carcasse, vous avez une liberté infinie.

6) Des instants d'évasion
A Paris, comme à Bernay, les cours d'écriture vous offrent l'occasion de voyager encore plus loin : dans le tréfonds de votre être, dans un ailleurs imaginaire temporel et/ou spatial. C'est un travail intérieur particulier parce que l'écriture est un exercice solitaire et la matière première c'est celle du participant-écrivant. Vous allez à la rencontre de vous-même. Tandis que les cours régulliers et collectifs vous permettent de vivre une belle aventure humaine avec les autres participants. Vous partagez vos doutes, vos découvertes et votre enthousiasme.

7) Un parcours récréatif
Le leitmotiv des séances, c'est le plaisir et l'amusement. Les ateliers d'écriture n'ont pas vocation à être des cours scolaires ou académiques. Je ne suis pas enseignante mais bien animatrice et libératrice d'expression. C'est un terrain de découvertes et d'épanouissement. La progression représente un aspect important mais elle n'est effective que s'il y a divertissement.

8) Des progrès personnels
Améliorer vos qualités rédactionnelles, faciliter la rédaction de vos courriers quotidiens (professionnels et personnels) n'est pas la mission principale des ateliers mais en jouant avec les mots, en décortiquant les phrases, vous retrouverez une aisance à l'écrit.

9) Un espace d'expression
Les participants sont invités à communiquer leurs doutes, leurs blocages ou leurs désirs d'expérimentation à l'oral pour se réaliser à l'écrit.

10) Des cours d'écriture en mouvement perpétuel mais orientés dans une direction précise
Les cours donnent l'impulsion et indiquent la direction pour que vous aboutissiez un projet dans l'année :
> Fabrique onirique (Paris) et Laborêve (Haute-Normandie) sont conçus sur une trame presque identique (excepté pour les séances exceptionnelles)
- Une citation évocatrice en lien avec la thématique, mon humeur ou la création sous toutes ses formes donne le la. - Deux à trois jeux littéraires courts musclent et impulsent la séance d'écriture. - Une notion principale (thématique du jour ou suivie) est expliquée et un bref exercice la met en pratique. - Un exercice de "longue haleine" impose des contraintes en rapport avec la notion du jour et parfois complique les choses en intégrant les notions des semaines précédentes. Certaines notions se travaillent dans la continuité et la durée.
> Chantier enchanté est un atelier d'écriture et d'expérimentation plus approfondi. La construction des séances suit des étapes de progression bien définies.

L'écriture jaillit à travers des cours qui stimulent les souvenirs, éveillent les sens, exercent l'esprit, élargissent les connaissances littéraires, désacralisent les codes et règles, enseignent des méthodes à travers des outils, enrichissent votre vocabulaire et développent votre imagination.

Dimanche 3 août 2014 ~ Ateliers d'écriture Paris 2013-2014

Les ateliers d'écriture à Paris offrent une occasion unique de voyager. Situés dans un cadre agréable proche de la Butte aux cailles, le charme de la campagne à Paris permet de s'évader quelques heures de la capitale.

Rencontrer une époque, découvrir un autre pays ou retrouver l'enfance... Voici les souvenirs d'écriture des participants aux ateliers d'écriture créative 2013-2014.

* Solitude * Suite de « Nuit » d'Edgar Hilsenrath.

Assis devant son bureau face à la fenêtre, l'homme regarda la ville dont l'écho ne franchissait pas le verre de la vitre. Il repensa à la voix qu'il avait entendue un soir au camp. Cette nuit-là comme tant d'autres, il voyait ses compagnons de fortune mourir les uns après les autres dans son baraquement. Le typhus s'insinuait sournoisement chez quiconque n'y prenait pas garde.

Après une journée à travailler à l'atelier de fonderie jusqu'à l'épuisement, il était rentré chancelant à son dortoir. On n'y voyait rien une fois la nuit tombée. Seul le râle de ceux qui étaient sur le point d'expier se distinguait dans les ténèbres. Sans cela, on se serait cru dans le néant. Comme toujours, il était entré sans faire de bruit pour ne pas réveiller les autres, essayant de ne pas trébucher contre l'estrade qui faisait office de lit à lui comme à d'autres. Sa place était sous une fenêtre sans vitre. Sa place parmi les morts. Il s'y installa et regarda par la fenêtre.

Dehors, dans la nuit sans étoile, tout était si noir que le monde semblait avoir cessé avec le jour. Seul demeurait le baraquement où lui et les autres attendaient sans savoir quoi, sans doute de mourir. Dans ce caveau de bois, on n'entendait plus que la respiration des prochains morts qui, dans leur abandon au sommeil, gâchaient sans le savoir leurs dernières bouffées d'air.

Clémence

Vendredi 1er août 2014 ~ Rentrée 2014/2015 et souvenirs 2013/2014

Les ateliers d'écriture littéraire, imaginative, pratique à Paris dans le 13e arrondissement vous ouvrent leurs portes le 9 et 10 septembre pour des séances découverte gratuites.

Ateliers d'écriture de création et méthodiques :
La Rémanence des mots
7 rue Vandrezanne
75013 Paris

Inscriptions auprès de Mathilde :
> 06 59 73 38 36
> remanencedesmots@gmail.com

Laissez-vous entraîner par la magie des mots, comme l'ont fait les participants de l'année précédente. Les séances d'écriture ont permis d'expérimenter la langue française et de recueillir les élans créatifs de chacun. De l'inventaire au roman, explorez la poésie, la nouvelle, la brève ou le scénario en profitant de cours d'écriture thématiques qui réveillent vos souvenirs et améliorent vos capacités rédactionnelles.

Alors, en attendant la rentrée, lisez, écoutez les exercices des apprentis écrivains de l'an dernier !

* Epluchure d'oignon *

C'est une vraie obsession, une véritable guerre contre moi-même, cette fameuse et orgueilleuse peur de mourir ! Quelle maladresse ! Dire que devant moi qui vous aime, je ne peux que m'apitoyer sur ce voyage inconnu qui me met dans tous mes états. En fait, j'ai envie d'agression, je veux sentir ce corps bouger, se craqueler. Oui, c'est ça, exactement cela ! Le craquellement de mon âme me fera le plus grand bien.

J'ai finalement toujours eu ce foutu sentiment de vivre dans un carton. Totalement encartonné. Un coup de cutteur et une nouvelle déchirure au niveau du polystyrène qui envahit mon cœur me fera lâcher le poids du passé.

Il aurait dû, il aurait pu se réincarner sur terre mais cette fois-ci sous forme de libellule. Une aptitude plus grande à la liberté et au voyage ne lui aurait pas fait de mal. Mais tout cela n'est qu'un simulacre. Il ne voit désormais la réalité qu'à travers un paravent de laque en lambeau.

En voilà dis-moi, une bien belle conclusion de ce roman qui me met en appétit. Il est midi, l'éclipse du soleil vient de se terminer. J'ai envie d'aller manger dans un restaurant inabordable. Ah le charme des choses inaccessibles ! Prendre un instant pour réfléchir, prendre du recul, voilà ce dont j'ai besoin pour, peut-être et finalement, arriver à atteindre la guérison.

Une silhouette inconnue naviguant au loin dans la lueur nocturne du jardin lui apporta la sensation qu'il était désormais sur le droit chemin, son chemin.

Vincent D.

Le 30 juillet 2014 ~ Florilège de travaux de participants 2013-2014

Tous les extraits introduits dans ce blog émanent des ateliers, sans aucune retouche. Chantiers d’expression, ils sont matière brute. Ils répondent à des exercices précis dont l’objectif est l’entraînement. Toutefois émergent des styles, et des personnalités s’imposent assez clairement. Je ne suis intervenue que pour corriger quelques coquilles indociles.

1. Poème (Sur les pas de Victor Hugo)
« Héra amarre son âme
Aux teintes du paradis
Pendant qu’ils dansent
Ne formant qu’un
Héra amarre son âme
Qui tinte de folie
Pendant qu’il parade
Vers une plus jolie
Et alors ce que rat
Qui ment
Brise encore une fois
La digue des serments
Héra en a marre de son âme
Et part simplement… »
Estelle

Le 25 juillet 2014 ~ Ateliers à la Butte aux cailles et en Normandie

Les ateliers d'écriture s'installent à Paris 13e, à deux pas de la Butte aux cailles et se développent en Haute-Normandie à proximité de Bernay. Nos maisons pleines de charme seront des lieux propices à l'imagination. A bientôt !

Le 20 novembre 2013 ~ La Fabrique onirique se déploie peu à peu

L'atelier d'écriture est situé à Paris, mais c'est un espace d'exploration passionnant qui nous conduit dans un ailleurs riche en découvertes. A partir d'exercices communs, chaque participant emprunte un chemin différent. Certains nous invitent au voyage dans les dédales de l'âme humaine pour effleurer la puissance de la mémoire traumatique, d'un pays à l'autre. D'autres s'égarent dans des esprits torturés d'où surgissent des touches fantastiques. Les fantômes de l'existence viendront hanter un texte enlisé dans les réseaux des secrets de famille. Tandis que deux nouvelles s'aventureront dans les méandres de la seconde guerre mondiale comme point de départ à des destins distincts. Si les sujets peuvent se faire écho, néanmoins, chacun insuffle son style, son rythme, ses respirations cadencées au récit qu'il fait.

Bientôt, vous pourrez lire les résumés de ces nouvelles, un appel à la lecture. En attendant, les nouvelles sont en chantier et chacun se confronte à des difficultés, les affronte ou s'y dérobe avec adresse et plaisir !

Mercredi 13 novembre ~ Petit inventaire des jeux et exercices des séances de la fabrique onirique"

Je rappelle que cet atelier d'écriture littéraire à Paris a pour objectif d'éveiller l'imaginaire et accompagner les participants dans l'élaboration d'une histoire. A travers les jeux et les contraintes, un univers s'affirme, une atmosphère se révèle, des personnages s'épanouissent, puis, peu à peu, une histoire se construit.

Bien que les contraintes soient communes, chaque récit est singulier et unique. Des pistes narratives se profilent, déclenchées par les règles que j'instaure. Les participants s'aventurent peu à peu dans une zone de liberté. L'exercice mental de départ entraîne une émancipation de l'esprit. Toutefois, parfois l'esprit résiste à certains cadres. Nous accueillons cette résistance pour jouer de tours et de détours, puis donner du relief à cette histoire en progrès constant.

J'adapte le parcours des séances aux besoins, aux difficultés rencontrées en poursuivant une ligne directrice destinée à permettre à chacun de progresser et surtout de prendre du plaisir.

Notre première séance a été l'occasion d'un voyage vers l'imaginaire. Tout d'abord en recevant les textes de grands auteurs que chacun lisait successivement jusqu'à ce qu'émane un autre texte, un nouveau texte. Puis, nous avons bénéficié d'une petite fabrique onirique, une machine à textes poétiques, oniriques, magiques. Chacun se surprenait et prenait conscience de ses capacités rédactionnelles.

Ainsi nous avons joué avec l'incipit pour démarrer. Un extrait de Nuit d'Hilsenrath est devenu le point de départ à l'esquisse narrative à travers une variation nocturne. Ce premier décor posé, les participants ont chacun pris un chemin différent. Des thèmes se font écho et pourtant les univers, le style... s'opposent.

Puis, nous sommes familiarisés à la métaphore pour ensuite dresser la carte d'identité de nos personnages et inventer une rencontre. Avant d'avancer en funambules au-dessus des frontières - contrastes de nos personnages, divisions des lieux, complexité des événements - , nous avons joué aux cadavres exquis pour mettre les mots à la bouche, puis jouer des réminiscences comme avant-goût du haïku. Le récit se tisse peu à peu et l'atmosphère a été inspirée par les espaces sonores et la fabrique d'image déclenchées par les extraits de films : bruits, sons, brouhaha existent dans l'esprit pour être tracés sur le papier et raconter.

Bientôt, des extraits de ces nouvelles seront accessibles à la lecture...

Mercredi 2 octobre 2013 ~ Le journal de "Fabrique onirique"

La séance du 25 septembre aurait pu apparaître chaotique. Mais de ce chaos de très beaux textes ont émané. Notre exercice de découverte nous a permis d'amorcer le travail de la séance suivante.

Le 2 octobre, nous poursuivrons les recherches autour de l'incipit. Nous explorerons des champs lexicaux qui seront moteurs de l'écriture et commencerons à apprendre à déclencher les ressources imaginatives personnelles.

Quelques jeux littéraires donneront le "la" à la séance et apporteront la concentration nécessaire.

Nous préparerons la séance de la semaine d'après à travers des exercices d'ébauches.

Pour les personnes qui souhaitent nous rejoindre, vous pourrez tout à fait vous intégrer au groupe. J'adapterai certains exercices à vos besoins.

Dimanche 8 septembre 2013 ~ Pourquoi la Rémanence des mots ?

Nous souhaitions que le nom des ateliers reflète la puissance évocatrice des mots. Rémanence signifie "Permanence de quelque chose, persistance" et c'est bien cette inscription dans la durée que nous atteignons à travers les mots tracés sur le papier.

Cela correspond aussi aux vibrations qui s'infiltrent dans un lieu et l'imprègnent après un événement passé. Le choix de rémanence est également soumis à diverses interprétations et libère l'imagination à sa simple prononciation... Un mot en appelle un autre et... le travail des ateliers est amorcé.

Nous éspérons que ce nom vous inspirera et nos projets vous stimuleront.

Il semble que l’imagination soit alors une folle espérance de voir sans limites. »

Gaston Bachelard, La Terre et les rêveries du repos

Présentation

La Rémanence des mots propose des ateliers d'écriture créative à Paris, en Ile-de-France, destinés à favoriser l'émergence d’expressions créatives. Espaces de découverte de soi et d’expérimentation, ils stimulent la créativité, éveillent l'imaginaire et encouragent la spontanéité. Leur dimension collective aboutit au partage et à la transmission.

La démarche littéraire est irriguée par les autres arts et a pour aspiration de creuser un passage entre les cultures.

En plus des ateliers d’écriture réguliers, des week-ends thématiques et des conférences complètent vos connaissances ou approfondissent votre savoir-faire.

Quel que soit votre niveau, quels que soient les ateliers qui vous attirent, laissez-vous surprendre par vos ressources intérieures. Les ateliers ne seront que les vecteurs de votre expression, les révélateurs de vos souvenirs enfouis.

Les ateliers d'écriture s'adressent à tous que vous écriviez souvent, gribouilliez régulièrement, occasionnellement ou jamais. Seul compte le désir d'écrire. Parce que la langue est le noyau de notre vie, jouons avec, approprions-nous la, partageons-la, insufflons-lui de la vitalité.

L’écriture c’est l’inconnu. Avant d’écrire on ne sait rien de ce qu’on va écrire. Et en toute lucidité. »

Marguerite Duras, Ecrire

L'animatrice

Animatrice d'atelier d'écriture créative, formatrice à l'écriture, professeur de pratique de l'écriture à l'Université de Rouen, je suis... libératrice d'expression !

La rencontre, dans mon métier, déclenche chaque fois un désir d'écrire. Egalement reletrice-correctrice, j'ai conscience que la maîtrise du français implique une désacralisation du langage. Pour que chacun s'approprie les mots, façonne sa syntaxe et réinvente son langage, son rythme et son style personnel !

Je cherche à susciter ce désir d'écrire chez les autres. Ainsi, je leur transmets mon savoir-faire et les accompagne pas à pas dans le cadre d'ateliers d'écriture créative. Sage-femme des mots, j'aide les participants à mettre au monde leur créativité insoupçonnée, pourtant en gestation dans le creux de leur sensibilité inexplorée. En créant un cadre, des contraintes ou des pré-textes au sein des cours d'écriture, des visions singulières se libèrent, des tournures particulières naissent, de nouvelles langues s'ébauchent. C'est pourquoi j'anime des ateliers d'écriture auprès des enfants de cours élémentaires, des résidents de maisons de retraite ou des étudiants désireux de développer leur expression académique.

Diplômée de réalisation documentaire à l'ESEC et après des études de cinéma et de théâtre à la Sorbonne-Nouvelle, j'obtiens un Master 1 d'Ecriture créative et métiers de la rédaction, Parcours écrivains et animation d'ateliers d'écriture à l'Université de Cergy-Pontoise en 2015 où j'ai complété mes connaissances littéraires et linguistiques, pour enfin acquérir des outils techniques. Je prolonge sa formation en intégrant en septembre 2015 le Master de Création littéraire de Paris 8 pour apporter toujours davantage d'expertise à mes clients et participants. En parallèle de projets scéniques, j'écris de la poésie et prépare un roman. Vous pouvez lire ici un texte rédigé dans le cadre de l'Euro 2016 dans "L'Humanité".

J'accompagne les participants dans un climat de bienveillance et de bonne humeur, au coeur de mon refuge d'écriture à Saint-Germain-des-Près, dans un petit cocon au milieu du quartier mythique.

Pour nourrir et concevoir les exercices et jeux littéraires, j'emprunte le chemin de mes influences littéraires, artistiques, théâtrales, cinématographiques et propose aux participants-écrivants d'explorer toutes ces formes de langage. Mes études littéraires et théâtrales ont aiguisé mon vocabulaire. Mon diplôme d'études cinématographiques m'a appris à façonner un autre langage tout en prenant conscience de la force vive de l'image. Ma formation à l'écriture créative a élargi mon horizon et aiguisé mon regard, au service du progrès littéraire. Mes conseils mènent les participants à réflécir sur leur pratique de l'écriture et leur rapport à la création. L'expression créatrice me captive quelle que soit sa forme.

Vous pouvez également écouter ci-dessous un extrait abrégé (adapté pour la scène) de mon roman, le texte "Jambon coquillettes" :

Mathilde, libératrice d'expression

Ateliers

Ateliers hebdos

La Rémanence des mots propose deux ateliers d'écriture créative hebdomadaires. Ils familiarisent les participants avec la pratique de l'écriture telle que la conçoivent les écrivains. Cette pratique permet de désacraliser ce métier, qui peut tout aussi bien représenter un loisir créatif épanouissant, et d'imposer une discipline d'écriture aux participants. Nous nous initierons à la poésie mais travaillerons principalement l'écriture narrative. Je vous plonge dans des univers poétiques, oniriques mais aussi concrets et banals pour que vous affiniez votre style et l'affirmiez. Les propositions d'écriture sont ludiques mais s'organisent selon une progression pendant la séance et tout le long de l'année.

Des supports de travail pluridisciplinaires (enregistrements sonores, musiques, bruitages, films, textes, articles...)

Un cadre de création et d'échange dynamique et bienveillant

Des propositions d'écriture organisées en trois trimestres [1. Expérience littéraire (découvertes et tentatives stylistiques) 2. Appropriation des outils techniques (construction des personnages, conception du récit, trame narrative) 3. Premiers pas vers la construction d'un texte narratif]

Un suivi personnalisé (retours écrits sur textes personnels, bilan individuel)


En savoir plus

« Ce qui est créé par l’esprit est plus vivant que la matière. »

Charles Baudelaire, Fusées.

Atelier mensuel LABO

Cet atelier s'adresse aux personnes qui ont un projet narratif (scénario de long-métrage, roman, recueil de nouvelles, objet hybride à forte tendance narrative...). Je sélectionne les participants sur la base d'un petit dossier pour m'assurer de la motivation, de la pratique antérieure et de la cohérence du projet. Il exige de la part des participants un investissement tout au long de l'année (travaux de réécriture, exercices d'amélioration en dehors des séances).

Si l'approche est ludique, l'exigence est professionnelle dans l'intérêt du projet créatif de chacun et dans un intérêt collectif. Les séances durent 5 heures et sont consacrées aux retours sur les productions de chacun pendant 2 heures 30, puis 2 heures 30 d'écriture à partir de propositions qui sont des pistes d'amélioration. Cet atelier guide vers une autonomie dans l'écriture et enseigne le difficile exercice de la réécriture qui est essentiel au métier d'écrivain. L'émulation collective permet de repérer les faiblesses et dévoiler les atouts de chaque apprenti-auteur. Ensemble, nous cherchons les chemins de traverse pour détourner les difficultés et aboutir à des projets de création ambitieux.

Des supports de travail pluridisciplinaires (enregistrements sonores, musiques, bruitages, films, textes, articles...)

Un cadre de création et d'échange dynamique et bienveillant

Un suivi de manuscrit pas à pas et très approfondi

Un développement de l'esprit critique et d'analyse aussi bien sur ses propres textes, ceux d'écrivains et ceux des camarades

Un suivi personnalisé (retours écrits sur texte personnels, bilan individuel)


En savoir plus

« Plus je me remémore, plus le vécu d'autrefois s'enrichit et se diversifie, comme si la mémoire ne s'épuisait pas. »

Jorge Semprun, Adieu vive clarté...

WEEK-END > L'encre et le soi - Ecritures de l'intime

En écho avec le week-end de mai 2015, mais conçu indépendamment, ce week-end d’écriture, nous réfléchirons sur l’écriture du moi (journal, autobiographie, fiction jalonnée d’éléments autobiographiques, autofiction...) tout en l’expérimentant. Nous dialoguerons avec Claude Simon en traversant le Dictionnaire Khazar de Milorad Pavic, à la rencontre de poètes inspirés et inspirants.

Nous aurons rendez-vous avec la poésie, quelques diaristes étonnants et nous toucherons à l’intime en incorporant à la substance du souvenir papier et corps. L’écriture intime rassemblera les fragilités intermittentes et les présences de fantômes.

Objectifs :
1/ Déployer la créativité dans le fragment et la fulgurance et découvrir celle des autres
2/ Jouer l'équilibre entre la fiction et l'imaginaire
3/ Plongée dans le corps textuel émergeant

« Une autobiographie n'est qu'une sorte de vie ‒ il se peut quelle contienne moins de faits erronés qu'une biographie, mais elle est nécessairement encore plus sélective : l'autobiographie commence plus tard et se termine prématurément. »

Graham Greene


Programme

WEEK-END > Le labo d'échos - Ecrire une nouvelle

Ce week-end thématique vous propose de faire les premiers pas vers l’écriture d’une nouvelle. Il s'adresse à tous, quelle que soit votre expérience de l’écriture. Nous libèrerons ensemble votre potentiel !

Les premiers exercices viseront à collectionner vos rêves d’écriture, emprisonnés dans la vapeur de vos lectures. Les propositions seront ludiques jalonnées d'enseignement aux techniques littéraires, mais également traversées par des apparitions fugitives d’auteurs qui éduqueront votre regard et modèleront votre langage littéraire. Chacun élaborera sa propre esquisse de nouvelle. Les travaux collectifs favoriseront la stimulation et permettront d'éprouver les essais de dialogues ou les choix narratifs.

Objectifs :
1/ Se familiariser avec les codes de la nouvelle et les briser ensuite
2/ Rédiger une première esquisse de nouvelle

« Ecrire, c’est briser le lien qui unit la parole à moi-même. »

Maurice Blanchot


Programme

WEEK-END > L'humour sous toutes ses formes

Ce stage d'écriture créative de deux jours répond à l'objectif d'expérimenter les différents moyens de raconter une histoire en intégrant plusieurs formes d'humour : ironie, burlesque, absurde... Nous jouerons à un jeu de superposition et de réécriture à travers des pré-textes ludiques et une bonne dose d'humour collectif. Nous découvrirons différentes étapes d’écriture pour se les approprier ensuite dans nos propres projets d’écriture.

Objectifs :
1/ Expérimenter le récit et chercher un angle humoristique.
2/ Développer un processus narratif efficace.

« L’humour : l’éclair divin qui découvre le monde dans son ambiguïté morale et l’homme dans son incompétence à juger les autres ; l’humour : l’ivresse de la relativité des choses humaines, le plaisir étrange issu de la certitude qu’il n’y a pas de certitude. »

Milan Kundera


Programme

ATELIERS A DISTANCE > Formule n°1 « Mots en vrac »

Initiation à l'écriture créative et littéraire (poésie, nouvelles, théâtre...), cette formule est idéale pour les personnes titillées par l'écriture mais qui n'osent pas franchir le pas. Je vous accompagne pour stimuler votre imagination, développer votre propre technique et prendre conscience de votre style. A l'issue de ces ateliers, vous serez plus à l'aise à l'écrit en général et pourrez démarrer des projets plus ambitieux.

ATELIERS A DISTANCE > Formule n°2 « Mots rémanents »

Des ateliers d'écriture approfondis pour des participants déjà habiles avec les mots mais qui souhaitent approfondir leurs connaissances techniques et pratiques (construction narrative, élaboration des personnages, temps du récit, etc.) et développer leur savoir-faire pour envisager des projets plus ambitieux.

ATELIERS A DISTANCE > Formule n°3 « Conseil littéraire individuel »

Véritable suivi de manuscrit, cette formule s'adresse aux personnes qui ont abouti un projet narratif de 70 pages maximum (scénario, pièce de théâtre, nouvelles). Avec cette formule, je détecte les points faibles et identifie les grandes forces à partir de votre manuscrit et de ses enjeux. Je vous aide à affirmer votre démarche et définir vos choix littéraires (temps du récit, parti pris, personnages). Je vous donne des conseils et des propositions d'écriture pour retravailler votre texte et lui donner une plus grande force littéraire.

ATELIERS A DISTANCE > Formule n°4 « La nouvelle pas à pas »

Des ateliers conçus pour vous permettre de créer une nouvelle complète grâce à des outils littéraires et des consignes destinés à déployer votre imaginaire. Des conseils et un accompagnement encadrés, vous permettront de libérer ce récit qui sommeille en vous.

Ateliers sur-mesure

Etablissement scolaire, Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes, prison, établissement d'insertion ou de réinsertion, bibliothèque, librairie, association...

J'adapte les ateliers en fonction :
1/ Du profil des participants
2/ Du projet thérapeutique, culturel, social ou pédagogique
3/ Du budget
4/ Des lieux
5/ Etc.

Mes tarifs se basent sur 50 €/heure et sont dégressifs en fonction de la récurrence des ateliers. Toute activité à Paris intra-muros ne facture pas de frais de déplacement. En revanche, tous les projets en-dehors de Paris font l'objet d'un surcoût pour optimiser le temps passé dans les trajets.

N'hésitez pas à me contacter par e-mail remanencedesmots@gmail.com ou téléphone et me parler de votre projet, je ne manquerai pas de vous établir un devis sur-mesure et de dessiner ensuite les contours de l'animation.

Tarifs

Contactez-moi

Adresse :
Transport :
E-mail :
Téléphone :

17 rue Princesse - 75006 Paris
Métro Mabillon (ligne 10) / Saint-Germain-des-Prés (ligne 4)
remanencedesmots@gmail.com
06 - 59 - 73 - 38 - 36


Votre message a été envoyé. Merci !

Rentrée des ateliers

Ateliers de découverte gratuits
12 et 13 septembre 2016

Suivez Rémanence sur Facebook

Page facebook de la Rémanence des mots  Page Facebook

Ateliers virtuels et d'autres surprises.